150, rue Saint-Joseph, Saint-Marc-des-Carrières, Québec, G0A 4B0  

Tél. : (418) 268-5447      Courriel : ccsop@portneufouest.com

Ce site est libre de toute publicité ou influence extérieure. Il est financé exclusivement par ses membres.

Notre avenir est rassurant, car nous préparons l'après virus ensemble.
Ça va bien aller !

Complexe d'hébergement récréotouristique

Nous avons comme ambition que ce complexe d’hébergement touristique projeté dans l'ouest de Portneuf soit le premier bâtiment du genre à être autonome en énergie à partir de la biomasse récoltée à même le parc. Ce projet servira de vitrine technologique et s’arrime avec le centre d’expertise et de formation en combustion de biomasse en projet dans Portneuf.

Lorsque l’on suit la foule, on ne va jamais plus loin que la foule, il faut oser. La mémoire se rappelle seulement des premiers, jamais des deuxièmes. 

La Chambre de commerce de l’ouest de Portneuf soutient un autre grand projet de développement durable et créateur d’emplois : la mise en place d’un complexe d’hébergement touristique innovant avec centre de congrès.

Une étude de faisabilité a été réalisée il y a déjà quelques années. Le projet s’arrime avec celui de Centre d’expertise et de formation en combustion de biomasse. En effet, le complexe d’hébergement touristique envisage d’être le premier complexe touristique du genre à être autonome en énergie à partir de la biomasse énergie locale.

 

LE TOURISME EN EXPANSION

La région de Portneuf est qualifiée par plusieurs de «terrain de jeux» pour les touristes de partout qui y découvrent en nombre grandissant ses activités récréatives de plein air, son tourisme d’aventure et ses sites de villégiature, entre autres. Le Parc naturel régional de Portneuf comprenant le Secteur des gorges de la rivière Sainte-Anne et de magnifiques lacs et paysages constitue l’un de ces joyaux dont la région peut être fière. Les villages anciens près du fleuve Saint-Laurent, avec leurs richesses culturelles et patrimoniales, sont
d’autres attraits exceptionnels. Or, il est bien d’inviter et d’accueillir les visiteurs chez nous, mais il est essentiel aussi de pouvoir leur offrir une diversité d’hébergement pour des séjours de durée variable. Les intervenants ont identifié depuis de nombreuses années des lacunes qui freinent le développement
touristique et, par le fait même, diminuent les retombées économiques de ce secteur aujourd’hui en effervescence dans la région, notamment dans l’ouest de Portneuf. L’une de ces lacunes est le manque d’un complexe d’hébergement identifié comme destination unique, innovante et reconnue.

L’hébergement est considéré par plusieurs comme la clef de voûte d’une véritable industrie touristique. Plusieurs études réalisées depuis plus de 25 ans indiquent cependant que le nombre d’unités d’hébergement est nettement insuffisant sur le territoire. On dénotait déjà en 1992 un manque d’hôtel de 30 chambres et plus. En 1993, le plan d’orientation et de planification socioéconomique de la CADC (Comité d’aide au développement des collectivités) proposait de favoriser l’établissement d’hébergement qui met en valeur les richesses touristiques naturelles de Portneuf; d’assurer la mise en place de services pour réaliser des congrès répondant aux besoins régionaux; de développer un marché d’hébergement qui pourrait recevoir un plus grand nombre de clients à la fois; et de développer une approche environnementale dans
le cadre d’activités touristiques.

Le Forum économique de 2001 mentionnait comme projet prioritaire un centre de congrès régional multifonctionnel. Le Plan stratégique de développement touristique 2008-2012 de la MRC de Portneuf signalait que la capacité d’hébergement pour des événements — mini centre des congrès — est considérée comme une faiblesse importante et que le meilleur moyen de se démarquer consisterait à faire de Portneuf une région active en développement durable. La Planifcation stratégique concertée 2011-2015 du CLD
et de la SADC indiquait que la principale faiblesse de Portneuf est l’offre d’hébergement de trois étoiles et plus, ainsi que la capacité d’accueil et d’hébergement pour les groupes de taille importante.

 

DES APPUIS

Considéré comme une priorité régionale depuis de nombreuses années et figurant comme une priorité issue du Forum économique de l’ouest de Portneuf, le projet de centre des congrès dans l’Ouest du comté a été appuyé par Actions plans d’eau plein air, les municipalités de Saint-Alban, Saint-Marc-des-Carrières, Saint-Casimir, Donnacona, Pont-Rouge, Portneuf, Saint-Gilbert, Saint-Ubalde, Rivière-à-Pierre, Deschambault-Grondines, Saint-Basile et Saint-Léonard ainsi que par la Caisse Desjardins de l’Ouest de Portneuf, le Fonds La Prade Portneuf, le Parc naturel régional de Portneuf, le Club motoneige Alton, le Club de golf des pins, le Club Quad Rive-Nord, SMC, la Fondation du patrimoine de Saint-Casimir et le Courrier de Portneuf, toutes des organisations ayant fait parvenir à l’époque des résolutions et lettres d’appuis a ce projet.

Détail des arguments en faveur du projet

Depuis plus de trente ans, les organismes publics et parapublics ont identifié certains besoins propres à la région de Portneuf qui nécessitaient des réponses concrètes afin d’augmenter et d’améliorer les retombées économiques particulièrement celles en lien avec le secteur touristique de la région. 

Le présent texte fait état de quelques écrits à travers les années de ces besoins qui ont été identifiés par divers organismes. En d’autres mots, il s’agit de besoins connus depuis quelque temps déjà, ce qui signifie que plusieurs besoins pour lesquels des initiatives de réponses sont en cours ne sont pas des éléments véritablement nouveaux, mais plutôt des réponses aux besoins soulevés depuis longtemps. Voici quelques-uns de ces constats identifiés pour la région.

 

D’après le schéma d’urbanisme de la MRC de Portneuf…

La protection et la mise en valeur des potentiels touristiques constituent un enjeu important qui se justifie par la présence de plusieurs endroits dont les caractéristiques particulières offrent des avenues intéressantes en matière de développement touristique, mais dont le potentiel est méconnu et inexploité. La MRC entend considérer cette question en inventoriant ces sites, en évaluant leur degré de mise en valeur et en définissant les mesures appropriées pour atteindre ses objectifs. La MRC compte également contribuer au développement des activités touristiques en planifiant l’implantation de circuits régionaux et en appuyant la réalisation de projets régionaux, l’industrie touristique constitue un créneau de développement sur lequel misent désormais les intervenants régionaux pour augmenter l’activité économique de la région.

Le potentiel de développement est indéniable, en particulier au regard de la villégiature, des activités récréatives de plein air, du tourisme d’aventure, de l’écotourisme et de l’agrotourisme. À ces produits en croissance s’ajoute l’activité touristique engendrée par les richesses culturelles et patrimoniales que l’on retrouve dans la plupart des villages anciens de Portneuf, en particulier le long du Saint-Laurent.

La rivière Sainte-Anne possède un potentiel de mise en valeur élevé sur les plans environnemental et touristique. Importante frayère pour le poulamon atlantique à son embouchure, celle-ci dispose de caractéristiques et d’attraits naturels remarquables qui lui confèrent un potentiel de mise en valeur élevé. Le secteur du canyon de la rivière Sainte-Anne à Saint-Alban et la chute Gorry à Sainte-Christine-d’Auvergne comptent parmi les sites naturels qui rendent possible l’accès à ce cours d’eau et confèrent à cet axe un attrait particulier (Schéma d’urbaniste MRC)

 

D’après un document « Diagnostic » préparé par la CADC en 1992…

La quantité d’unités d’hébergement disponible est nettement insuffisante pour répondre à la demande touristique advenant la mise en valeur et le développement d’une clientèle potentielle. Pourtant, ce n’est pas la qualité des activités qui posent un problème.

La région portneuvoise possède un potentiel touristique intéressant à cause de la diversité des ressources, mais nous constatons une sous-utilisation des possibilités d’exploitation. Certains sites naturels se détériorent graduellement. On note également une absence de planification au niveau des orientations et des interventions à prendre. Les structures d’accueil sont déficientes et plusieurs sites naturels sont inexploités. On déplore le manque d’hôtel de 30 chambres et plus et que l’emplacement des établissements ne permet pas de mettre en valeur le potentiel de la région. Par ailleurs, certains d’entre eux seraient considérés comme désuets.

Enfin, il faut tenir compte que les goûts des consommateurs changent et que la population en général est vieillissante. Le secteur du tourisme doit constamment tenir compte de ces réalités pour mieux adapter ses produits et services aux besoins des marchés. (p.222-223)

L’infrastructure touristique pourrait créer beaucoup d’emplois si elle se développait de façon ordonnée. Bref, dans le tourisme, il doit avoir de l’action pour éviter que Portneuf demeure une région où il y a beaucoup de distractions, mais peu d’attraction (p.334).

 

En 1993, le plan d’orientation et de planification socio-économique de la CADC proposait de…

  • Favoriser l’établissement d’hébergement qui met en valeur les richesses touristiques naturelles de Portneuf ;
  • Assurer la mise en place de service pour réaliser des congrès répondant aux besoins régionaux ;
  • Développer un marché d’hébergement qui pourrait recevoir un plus grand nombre de clients à la fois ;
  • Développer une approche environnementale dans le cadre d’activités touristiques ;

 

Dans le même ordre d’idée, le Plan stratégique de la région de Portneuf publié en mai 1994 soulève que…

De façon générale, le tourisme dans Portneuf demeure au niveau du potentiel. Nous pouvons être très fiers du potentiel qu’offre notre région, mais les produits ne sont pas pour autant développés. Des sites naturels au potentiel extraordinaire pour une villégiature touristique, et qui auraient un véritable impact économique pour la région demeurent inexploités.

L’hébergement constitue également une faiblesse majeure de l’industrie touristique portneuvoise. À peine 350 chambres réparties dans plus de vingt établissements dont la cote moyenne est inférieure à 2 sur une échelle de qualité de 1 à 6. Quand on sait que l’hébergement est la clé de voûte d’une véritable industrie touristique, on constate que des efforts particuliers devront être faits à ce niveau.

Il faut maintenant se positionner comme une destination touristique avant d’espérer offrir son produit touristique. Or, Portneuf n’est pas positionné comme destination touristique, non seulement à l’étranger, mais au Québec même (p.25).

Portneuf doit être reconnu comme un milieu de vie caractérisé par son environnement. La protection de l’environnement doit être un moteur du développement social et économique de Portneuf (p. 56).

 

Le forum économique qui s’est tenu en novembre 2001 mentionne de son côté qu’un projet prioritaire devrait porter sur […] un Centre de congres régional multifonctionnel

 

Enfin, le plan d’action local pour 2005-2007 du CLD portant essentiellement sur l’économie et l’emploi suggère que :

Portneuf n’arrive pas à se démarquer en tant que destination touristique établie et apparaît plus comme une destination de passage dans le déplacement des clientèles. Selon un sondage effectué en 2003, seulement 1 % des 2006 personnes sondées ont déclaré avoir visité Portneuf.

Les stratégies actuelles doivent être revues afin de maximiser le positionnement et la visibilité de Portneuf au plan touristique. L’adhésion à une image globale propre à Portneuf véhiculant nos avantages distinctifs permettra alors d’augmenter le sentiment d’appartenance et la création d’une identité spécifique à notre territoire (p.38).

 

Plan stratégique de développement touristique 2008-2012 — MRC de Portneuf

La capacité d’hébergement pour des événements (mini centre des congrès) est considérée comme une faiblesse importante. (p. 55)

Le meilleur moyen de se démarquer consisterait à faire de Portneuf une région active en développement durable. (p.57)

 

Planification stratégique concertée 2011-2015 — CLD et SADC de Portneuf

La principale faiblesse de Portneuf se situe notamment de l’offre d’hébergement de trois étoiles et plus, de la capacité d’accueil et d’hébergement pour les groupes de tailles importante. (p.68)

 

Forum  2010 de l’ouest de Portneuf 

Liste des projets par ordre de priorisation

  1.   Agent de développement économique, développement durable ;
  2.   Parc régional récréotouristique du lac Long et Montauban ;
  3.   Favoriser les 2e et 3e transformations de produits (agroalimentaires, forêts, biomasse) et formation et développement des compétences de la main-d’œuvre ;
  4.   Développer une région verte ;
  5.   Réalisation de la phase 3 du secteur des gorges de la rivière Sainte-Anne (Centre des Congrès) ;